La transformation digitale, puis la crise sanitaire, ont largement chamboulé l’organisation des entreprises, et par conséquent celle des ESN (Entreprises de Services Numériques), dont l’activité de placement de consultants en prestation de service est exclusivement B2B.

Les ESN possèdent en effet un mode d’organisation du travail bien spécifique car leurs salariés travaillent chez des clients, qui ont chacun leur propre organisation. Pour autant, la nature même de l’activité des Entreprises de Services Numériques peut leur conférer une certaine maturité dans des approches nouvelles du travail.

Comment les ESN peuvent-elles proposer des façons de travailler innovantes à leurs collaborateurs ?
Quels sont les impacts pour vous, qui souhaitez peut-être rejoindre ce type d’entreprise ?

1 – La nécessaire adaptation à la révolution du travail hybride

Le travail hybride repose sur un savant équilibre entre télétravail et journées en présentiel, tout en garantissant, dans le cas des ESN, le meilleur niveau de service pour le client.

Selon un sondage de Hubstaff, 84,5 % des entreprises vont continuer à laisser leurs employés télétravailler selon un cadre précis après la crise du Covid-19.

Voici les changements les plus notables :

  • La généralisation de la phygitalisation et du BYOD (Bring Your Own Device) : les collaborateurs travaillent depuis différents lieux (bureau, maison, tiers-lieu), sur différents appareils (PC, smartphone, tablette). Ils utilisent parfois cette souplesse pour gérer les contraintes de leur vie personnelle, sans impacter leur vie professionnelle.

  • La collaboration numérique. Elle consiste pour les ESN à proposer des outils permettant à des personnes d’horizons différents, séparés dans le temps et l’espace, de travailler en commun sur des projets.

  • Le management à distance. Corollaire de l’évolution décrite précédemment, le management des consultants d’ESN à distance requiert à la fois des talents de communication, une organisation solide et une maîtrise avancée de la technologie du travail collaboratif. Le manager à distance se concentre sur les résultats plus que sur l’activité, ce qui convient bien au mode de travail en prestation.

  • La transformation du domicile en espace de travail. Ce nouveau défi pour les entreprises et les collaborateurs est posé par les exigences nouvelles de collaboration, de transversalité, de mobilité, et de management par la confiance. De nombreuses ESN proposent des conseils à leurs consultants pour mieux aménager leur espace de travail chez eux.

  • La prise en compte de la limitation des interactions sociales en entreprise. Le travail hybride entraîne nécessairement une diminution des échanges directs entre collaborateurs. L’enjeu pour les ESN est de garder un esprit de groupe grâce notamment à des activités ludiques et collaboratives.

En tant que collaborateur ou futur collaborateur d’ESN, le partage du temps de travail entre le domicile et l’entreprise cliente constitue un avantage indéniable.

En effet, à chaque changement de mission, le consultant peut être amené à effectuer un important trajet pour se rendre chez le client.

La possibilité d’avoir au moins deux jours de télétravail dans la semaine permet d’économiser du temps, de l’énergie et de pouvoir se concentrer sur les tâches complexes dans un cadre agréable : chez eux.

2 – Le ré-enchantement de l’expérience collaborateur

Face à l’adaptation à une nouvelle génération de collaborateurs, à la spécialisation des compétences et à la transformation digitale, le principe d’expérience collaborateur est aujourd’hui déterminant et nécessaire à repenser pour les ESN.
Les ESN ont compris qu’il était temps de revaloriser le capital humain notamment en :

  • Resserrant les liens entre les consultants et l’ESN, grâce à une présence et un soutien important de la part des managers d’affaires.

  • Lançant des initiatives communes pour fédérer les équipes.

  • Donnant du sens aux collaborateurs : le collectif de l’organisation se vit désormais autrement, toutes les amitiés nouées autour de la machine à café autrefois ne suffisent plus à raccrocher le salarié à son organisation. Il est nécessaire pour les ESN de redonner du sens à ce lien.

  • Réévaluant le rôle de la responsabilité sociétale (RSE) de l’ESN et la façon dont celle-ci est portée par les managers

  • Réinventant la notion de performance : proposer des objectifs clairs et adaptés aux compétences, portés par le manager.

  • Ces actions participent à une meilleure satisfaction générale des collaborateurs d’ESN, et constituent de vrais atouts pour recruter de nouveaux candidats.

Evolution ou révolution des modes d’organisation du travail des ESN ?

Il existe trois types de changement correspondant à trois types d’ESN, selon leur maturité vis-à-vis de ces nouveaux modes de travail avant la crise.

Selon qu’elles soient novices ou déjà matures sur ces questions d’organisation, les entreprises de services numériques peuvent évoluer vers une adaptation de leurs processus ou aller directement vers la révolution organisationnelle, comme le montre ce schéma :Repartition

Il apparaît que certaines ESN sont d’ores et déjà en ordre de bataille pour s’adapter aux nouvelles formes d’organisation du travail, de manière à proposer la meilleure expérience aux collaborateurs, à présenter ces éléments comme de véritables atouts pour le recrutement et même comme de nouveaux leviers de productivité.

Et vous ? En tant que consultant(e) ou futur consultant(e), êtes-vous à la recherche d’une ESN proposant une approche différenciante de vos métiers ?

Si tel est le cas, contactez sans tarder le service recrutement de CAPFI ! 👉Je souhaite être contacté(e)

Quel est le rôle d’une ESN face au réchauffement climatique ?

La mission d’une Entreprise de Services du Numérique (ESN) est...

Travailler en ESN est-il un bon plan de carrière ?

Travailler en ESN (Entreprise de Services du Numérique) est idéal...